Isolation des combles, quel matériau choisir ?

En moyenne, 30% de chaleur s’échappe des combles de vos maisons. Procéder à une isolation permet donc de retenir le maximum de chaleur et de vous assurer une économie d’énergie. La réalisation d’une isolation de combles nécessite tout de même d’avoir les bons matériaux, mais aussi de prendre en compte certains enjeux. Vous vous interrogez sur tous ces points ou envisagez de procéder à une isolation chez vous ? Cet article vous en dit plus sur la question, des matériaux utilisables, aux enjeux écologiques et économiques en passant par les approches qui s’offrent à vous.

isolation de combles

Les différentes approches avec les différents matériaux

Diverses méthodes sont consacrées à l’isolation des combles en fonction de l’usage auquel ils sont destinés. Les méthodes sont déterminées par des professionnels du domaine qui tiennent compte du fait que vos combles soient accessibles ou non.

Les combles non accessibles ou perdus

Pour ce type de comble, les spécialistes utilisent beaucoup plus d’isolants à insufflation. L’insufflation étant un procédé qui consiste à l’injection directe de l’isolant dans le mur. Dans ce cas de figure, la projection se fait en vrac à l’aide d’un tuyau. Pour l’aménagement de comble perdu, vous pouvez donc utiliser les isolants suivants : la laine minérale, les fibres de bois ou de la ouate de cellulose.

Les combles accessibles non exploités

Ici, tous les types d’isolant peuvent convenir. Toutefois, le choix idéal se fait en tenant compte du prix et du pouvoir d’isolation du matériau. Mise à part le faite que la laine de verre soit celle que plusieurs préfèrent même si certains optent pour du textile ou du papier recyclé, pour des raisons écologiques.

Les combles aménagés

Ceux-ci nécessitent l’utilisation d’isolants particuliers. Les matériaux doivent donc être le plus compacts possible et garder néanmoins toute leur efficacité. Il faudra donc prioriser l’utilisation d’isolant en panneaux ou en rouleaux. Le type d’isolation dont a besoin la maison n’étant pas non plus à négliger.

En effet, on distingue deux types d’isolation pour ce genre de comble : l’isolation totale ou le complément d’isolation. Les besoins des propriétaires conditionnent donc grandement le choix d’isolants.

L’enjeu écologique

Beaucoup de propriétaires choisissent de réaliser des travaux ou des aménagements dans leur maison en tenant compte des répercussions sur l’environnement. Si vous êtes l’un d’eux, vous trouverez certainement votre bonheur avec les isolants suivants.

Le chanvre

C’est un isolant qui s’utilise de la même façon qu’est utilisée la laine de verre ou de roche. Il s’adapte, tout comme celle-ci, à de nombreuses configurations, il est donc propice aux exigences spéciales. Le chanvre a un très grand pouvoir d’isolation et à la particularité d’être naturel. Toutefois, il représente un isolant qui convient plus aux personnes qui par souci du respect des normes écologiques, sont prêtes à dépenser plus.

Le textile recyclé

Comme son nom l’indique, c’est un isolant fait à partir de textiles recyclés mélangés à des fibres de polyester à hauteur de 15%. Il est fourni sous forme de rouleaux ou de panneaux.

La ouate de cellulose

Fait à partir de papier journal recyclé, la ouate de cellulose est un isolant écologique qui convient parfaitement aux combles non accessibles puisqu’elle s’utilise par insufflation. Elle est donc idéale pour vous, si vous possédez des combles perdus et que vous préférez une solution écologique pour leur isolation.

La laine de bois

La laine de bois s’adapte à toutes les saisons, que ce soit l’hiver ou l’été et est fabriqué de sorte à durer longtemps. Elle est conçue sous forme de panneaux et son pouvoir d’isolation est très efficace. Appartenant à la famille des isolants écologiques, elle coûte tout de même un peu cher.

La laine de mouton

Cet isolant peut être utilisé de deux façons, soit de façon brute, soit sous forme de rouleaux ou de panneaux. Pour l’obtenir en forme de rouleaux ou de panneaux, il est mélangé à des fibres synthétiques. Il est très pratique puisqu’il est non seulement écologique, mais résiste aussi au feu, aux rongeurs et aux insectes.

C’est un matériau dont la qualité varie en fonction du fournisseur, il faudra donc à en tenir compte lors de l’achat. Enfin, ce type d’isolant convient plus aux personnes qui n’ont pas peur d’investir dans l’isolation de leurs combles.

L’enjeu économique

Un autre aspect qui joue grandement sur le choix de l’isolant est, l’enjeu économique. C’est d’ailleurs ce qui fait qu’en France le choix est plus porté vers la laine de verre. Si comme pour la plupart des gens donc vous priorisez l’aspect économique, vous devriez donc porter votre choix sur les isolants suivants.

La laine de verre

La laine de verre joue à la foi un rôle d’isolant thermique et d’isolant de son, en matière d’isolation des combles. Généralement sous forme de matelas, elle est également utilisée dans l’isolation des sols, de toitures et de cloisons. Très facile à installer, elle offre à ses utilisateurs un bon rapport qualité-prix.

La laine de roche

Elle peut être configurée de diverses manières, en rouleaux, en panneaux ou même en flocons. Tout dépend des préférences. Tout comme pour le chanvre, elle s’adapte à des exigences particulières. La laine de roche est connue pour être bon marché et performante. Elle est donc parfaite pour les petits budgets.

En dehors de ces isolants, vous pouvez choisir le polystyrène expansé ou le polyuréthane correspondant respectivement à des isolants résistant à l’humidité et fort en qualité d’isolation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *