Le thermomètre d’intérieur

Lorsqu’on parle de thermomètres, on pense en premier lieu à ceux qui sont fabriqués pour un usage clinique. Cependant, au fil des années et des siècles, le thermomètre a été adapté dans plusieurs autres domaines et particulièrement dans celui qui nous intéresse : l’usage domestique.

thermomètre d'intérieur

Les spécificités du thermomètre d’intérieur

Le thermomètre d’intérieur ou d’ambiance est spécifiquement créé pour connaître la température environnementale de la pièce dans laquelle il est situé. Il est aussi capable d’obtenir des données relatives à l’humidité ; certains modèles possèdent une horloge et d’autres fonctions qui font d’eux un outil fiable dont il faut disposer. Il s’incorpore facilement à votre décoration, car il existe plusieurs tailles selon l’usage et le modèle. Il existe des modèles de bureau, de table, des modèles muraux, etc. Contrairement aux thermomètres d’immersion qui sont des tubes en verre avec mercure ou alcool, lesquels sont insérés dans la substance dont on veut mesurer la température, le thermomètre d’intérieur peut avoir n’importe quelle forme (un plateau, un cylindre) et son fonctionnement est différent.

En interne, c’est un dispositif qui est composé de deux thermomètres égaux : l’un d’eux est capable de déterminer quelle est la température de l’air et l’autre de mesurer le taux d’humidité. Pour obtenir de meilleures informations sur votre environnement, le thermomètre doit être placé dans un lieu aéré et vous devez éviter qu’il soit directement en contact avec les rayons du soleil. Selon le modèle, la fiche d’utilisation précisera s’il faut le placer contre un mur ou sur un autre support. Il existe aussi la possibilité qu’un support spécial soit livré avec le produit.

Le thermomètre digital ou analogique : que choisir ?

Les thermomètres digitaux sont les plus précis. Ils offrent l’avantage d’afficher les informations directement sur leur écran. Il suffit de lire. L’inconvénient est qu’ils sont plus chers et qu’il faut veiller à la maintenance en changeant régulièrement les batteries qui les alimentent. Avec le thermomètre analogique, c’est l’utilisateur lui-même qui doit évaluer la température. Ce n’est pas une tâche difficile, mais il est possible de se tromper légèrement sans pour autant s’éloigner du résultat réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *