Comment réaliser son propre mur végétal d’intérieur ?

Si vous êtes tenté de créer un mur végétal chez vous, c’est généralement pour deux raisons : soit parce que vous aimeriez apporter de la fraîcheur, soit parce que ce mur vous semble trop terne ou trop ordinaire et que vous aimeriez y apporter plus de vie.

Il existe bien des façons attrayantes et originales de le décorer ou de le mettre en valeur. Entre plantes grimpantes à même le mur ou sur treillages et bâches, les idées et les astuces ne manquent pas et nous vous en donnons quelques-unes ici.

Les bâches décoratives

Vous n’avez aucune envie de surveiller la pousse de plantes grimpantes encore moins de les entretenir tous les jours, ou simplement vous n’avez pas le temps de le faire. Dans ce cas, optez pour une bâche décorative est la meilleure chose que vous puissiez faire pour créer votre mur végétal. Découvrez plein d’idées photos.

Non seulement c’est une option rapide et facile, mais en plus elle ne coûte pas aussi cher que les plantes grimpantes. Généralement, elle se présente sous forme de toile plastifiée micro-perforée communément appelée en jardinerie « un brise-vue ».

Certaines de ces toiles ont des designs qui imitent parfaitement plusieurs décors à savoir :

  • La pierre
  • La vigne vierge
  • Le jardin
  • Etc.

De plus, bien que leur hauteur soit variable, vous en trouverez qui font entre 1m et 3 m de haut. Pour les naturalistes dans l’âme, une bâche est loin d’être une option satisfaisante.

Les plantes grimpantes

Que ce soit à même le mur ou contre un treillage, les plantes grimpantes demandent beaucoup de travail. Déjà, il faut que lors du choix de votre plante, vous ayez en tête le résultat floral final (effet visuel lors de la floraison). Ensuite, il faudra vous questionner sur la résistance de la plante aux variations de chaleur intérieure, mais également sa hauteur de pousse à maturité.
À ce propos, plusieurs plantes répondent à ces critères à savoir :

  • Le lierre réputé pour créer de l’ombre et monté jusqu’à 10 m de haut
  • L’hortensia grimpant dont certaines espèces font 15 m de haut et de large
  • Le chèvrefeuille, le solanum ou le pied de clématite qui ont l’avantage de produire un effet visuel épatant en

Ensuite, si vous êtes plus treillage que mur, il faudra vous pencher sur le choix du bon et en la matière, il y en a :

  • En bois, en plastique, en aluminium, en bambou
  • À monter ou monté d’avance
  • Avec jardinière
  • Etc.

Dans tous les cas, le plus important est que les lattes soient espacées de 10 cm au moins afin que les plantes puissent bien s’accrocher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *