Vendre un terrain à un promoteur : les pièges à éviter

Un promoteur est avant tout un professionnel qui exerce ses activités dans le domaine de l’immobilier. Il n’est pas rare de voir ce dernier acheter un terrain à un propriétaire. Il se peut également qu’il propose une offre intéressante. Pour ne pas tomber dans le piège, il est important de comprendre quelques principes.

La détermination du prix du terrain

Avant d’acheter le bien en question, le promoteur s’appuie sur différents paramètres. Il présente généralement deux prix pour votre terrain :

  • Le prix immédiat : Il correspond en principe à celui appliquer sur le marché.
  • Le prix « potentiel constructible » : celui-ci représente la valeur qui est proportionnelle aux droits à construire.

Le propriétaire doit donc en effet se référer au potentiel constructible s’il décide de vendre un terrain constructible à un promoteur. Cet élément tient également compte de plusieurs critères à savoir :

  • L’emplacement du terrain
  • La surface du terrain
  • La qualité du sol
  • Le nombre de places de stationnement

Pour éviter les mauvaises surprises, le possesseur du bien à céder doit bien se renseigner sur le prix potentiel constructible. Il est aussi judicieux de faire appel à un professionnel qualifié pour vous conseiller sur la bonne décision à prendre.

Faire attention à la négociation

Le promoteur immobilier est réputé pour être un grand expert de la négociation. Ces arguments s’appuient principalement sur des termes techniques. De ce fait, il arrive que le propriétaire du bien se perde facilement à cause du jargon utilisé. Les spécialistes recommandent toujours de bien lire le contrat pour éviter les mauvaises surprises.

Le respect des délais

Le propriétaire doit se préparer par rapport aux différentes contraintes qui peuvent se manifester tout au long du processus. Il faut noter que le projet devient plus au moins clair uniquement après l’obtention d’un permis de construire. Cette autorisation ne peut être acquise qu’au bout de 3 mois (deux mois pour les voisins et un mois pour l’administration).

Généralement, une promesse unilatérale de vente est signée dans ce type de projet. Dans ce cas, il est important de bien vérifier les modalités de l’acte. Le propriétaire peut en effet passer par un avocat ou un notaire pour examiner si les conditions sont bien détaillées.

Procéder à la sécurisation de la transaction

Il est important de noter que conclure une affaire avec un promoteur rapporte énormément. Mais, il est toujours conseillé de se protéger pour éviter les pertes. Pour cela, le seul moyen de sécuriser la transaction est de se faire accompagner par un professionnel compétent.

Il existe de nombreux agents qui proposent de se charger de la vente d’un terrain à un promoteur. Ces derniers sont en mesure de s’occuper de la vérification de la faisabilité du projet jusqu’à la signature finale. Ils sont également capables de remplir certaines missions comme :

  • L’estimation immobilière
  • La recherche de promoteurs fiables
  • Le fait d’assurer le bon déroulement de la négociation
  • Le suivi du dossier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *